Colbr - La 1ère plateforme d’investissement globale & 100% digitale pour suivre et développer ton patrimoine efficacement !

La gestion de patrimoine en ligne

Picture of Lucas Dupuy
Lucas Dupuy
Communication Manager
Table des matières

Si vous entendez le terme “gestion de patrimoine”, il est probable que vous pensiez d’abord à un ensemble de services, un peu mystérieux, dont seuls les plus fortunés peuvent bénéficier : le rendez vous d’un banquier privé avec son ou sa cliente dans le salon ultra spacieux d’une grande demeure. C’est un terme connoté et dont la réalité est souvent mal comprise par beaucoup de gens. Dans cet article, redécouvrez ce qu’est la gestion patrimoniale et comment elle peut vous aider aujourd’hui et demain.

La gestion de patrimoine, qu’est ce que c’est ?

Le patrimoine d’une personne ou d’un ensemble de personnes (une famille) encadre un ensemble de biens (on parle aussi d’actifs) dont on peut définir la valeur pécuniaire et sur lesquels on peut faire valoir un droit ou un titre de propriété. 

 

Le patrimoine peut être matériel ou non et désigner : 

  • Les placements financiers (liquidités, comptes-titres, épargne, actions, obligations, parts de SCPI, de SCI, etc.);
  • Les actifs fonciers ou immobiliers (terrain, maison, immeuble, propriété, places de parking, etc.) ;
  • Le mobilier (meubles, luminaires, fauteuils, équipements ménagers, véhicules, etc.)
  • Les droits d’auteurs (soient les droits d’utilisation et réutilisation d’une oeuvre) ;
  • Les droits d’usufruit (soit le droit d’utiliser un bien et d’en percevoir les revenus, sans en être propriétaire) ;
  • les inventions brevetées.

(liste non exhaustive)

La gestion patrimoniale porte ainsi sur le suivi, l’optimisation et l’harmonisation de l’ensemble des biens d’une personne ou d’un groupe de personnes, en englobant aussi la dimension fiscale.

Pour le dire autrement, on parle de bien lorsqu’on s’intéresse à un droit lié à une chose et non à la chose elle-même. Les biens sont donc des droits liés au patrimoine d’une personne, donc des droits évaluables en argent.

Distinguer la gestion de patrimoine et la gestion de fortune ?

Ce sont deux termes souvent utilisés de manière interchangeable, mais il est important d’en distinguer les différences pour savoir de quoi l’on parle. 

La gestion de patrimoine s’adresse généralement à des personnes ayant un patrimoine net commençant à quelques milliers ou dizaines de milliers d’euros. Elle met l’accent sur la gestion de placements, la planification fiscale et la retraite. 

La gestion de fortune s’adresse à des personnes et familles très fortunées, généralement avec un patrimoine net de plusieurs millions voire dizaines de millions d’euros, au minimum. Elle englobe une gamme plus large et plus complexe de services, comprenant la gestion de biens immobiliers et portefeuilles diversifiés, la planification successorale, mais aussi la structuration de holdings, la gestion de trusts internationaux et la planification successorale sophistiquée, parmi d’autres services sur mesure.

La principale distinction réside donc dans l’étendue des actifs financiers gérés et dans le niveau de service offert.

Appréhender et gérer efficacement l'ensemble de ses actifs

Au fil des ans, vous allez accumuler un certain capital grâce au travail d’épargne (en économisant ponctuellement ou régulièrement), grâce à un héritage, une succession. Il n’y a pas de palier minimum pour s’intéresser et recourir aux services de gestion, même si l’on estime qu’il faut faire appel à un CGP (conseiller en gestion de patrimoine) à partir de 100 000€ voire 50 000€. En outre, le CGP est capable d’accompagner ses clients dans chaque étape de leur vie : 

  • De 25 à 35 ans. Au début de leur vie professionnelle, il les aide à constituer leurs actifs et à prendre de bonnes décisions d’investissements pour l’avenir.

 

  • De 35 à 60 ans. Tout au long de leur carrière, pour faire fructifier ces actifs, optimiser sa gestion et sa fiscalité.

 

  • Après 60 ans, ou suite à leur départ en retraite, pour préparer la transmission du patrimoine.

 

La gestion efficace de vos investissements repose donc sur une planification sérieuse et cohérente. A votre niveau, vous pouvez commencer par évaluer votre situation financière actuelle, en faisant le point sur vos actifs, dettes, vos convictions et vos objectifs financiers. Ensuite, établissez un budget et une stratégie d’épargne en fonction de ces objectifs. La diversification est essentielle pour répartir les risques. Investissez dans une variété de classes d’actifs, tels que des actions, des obligations, de l’immobilier, et des produits financiers comme des assurances-vie et des fonds communs de placement. N’oubliez pas de réévaluer et d’ajuster votre plan régulièrement pour suivre l’évolution de vos objectifs et de la situation économique.

Si vous souhaitez faire le point sur votre situation financière actuelle, vous pouvez utiliser gratuitement la plateforme Colbr. Elle vous permettra de définir vos objectifs, votre profil investisseur et votre capacité d’investissement.

Quels sont les meilleurs investissements pour faire fructifier mon patrimoine ?

Pour commencer, il n’y a pas de meilleur investissement.

Les meilleurs investissements pour faire fructifier votre patrimoine sont ceux qui correspondent le mieux : 

  • à vos objectifs;
  • à votre horizon d’investissement;
  • à votre tolérance au risque;
  • et à vos convictions. 

Dans le détail, chaque classe d’actifs propose des avantages et des inconvénients, eux-mêmes pouvant varier au regard de tendances économiques et actualités mondiales. Les actions ont historiquement offert des rendements élevés à long terme, mais elles comportent un risque accru. Les obligations offrent une plus grande stabilité, mais des rendements potentiellement plus faibles. L’immobilier peut être un excellent investissement pour la croissance patrimoniale, mais il faut analyser l’état du marché, des taux, la pression locative, etc.  

Pour donner les meilleures chances de réussite pour la croissance de votre patrimoine, pensez surtout à investir dans un portefeuille diversifié. Les CGP peuvent vous aider à concevoir un portefeuille personnalisé en fonction des critères qui vous sont propres et qui prennent en compte les tendances actuelles et futures.

Chez Colbr nous proposons d’abord un rendez vous gratuit avec un de nos conseillers pour échanger sur votre situation et être sûrs que nos solutions vous conviennent avant de vous proposer une stratégie. Vous pouvez prendre rendez-vous avec l’un de nos conseillers ici.

A qui s’adresser pour la gestion de mon patrimoine ?

Historiquement, ce sont les banques traditionnelles qui proposaient ces services à leurs clients fortunés. Puis, au début des années 2000, les CGP se sont multipliés, le terme regroupe plusieurs métiers et chacun se spécialise dans un ou plusieurs aspects : notariat, expertise fiscale, conseil en investissement, gestion de portefeuille, etc. Le CGP peut aussi avoir plusieurs statuts : profession libérale, salarié, courtier, etc.

Dans les années 2010 se sont développées les néobanques (BoursoBank, Revolut, N26). Elles proposent une expérience de la finance et des services bancaires principalement en ligne. Dans la continuité du mouvement des néobanques, les fintechs sont apparues. Elles proposent un service à la fois humain et digital pour offrir une expérience toujours plus fluide des services financiers et adaptée à ses clients, qui va du bilan patrimonial au suivi d’une stratégie d’investissement sur mesure.

Autrement dit : votre interlocuteur peut être un cabinet, une banque, un notaire… Ou encore Colbr : vous proposer des investissements rigoureusement sélectionnés pour bâtir une stratégie sur mesure, tout ca sur une plateforme fluide et gratuite d’utilisation… C’est notre mission !

Quelles sont les stratégies de diversification de patrimoine les plus recommandées ?

La diversification est cruciale pour gérer efficacement le patrimoine. Elle consiste à répartir vos investissements sur différents types d’actifs pour réduire les risques. Voici les différents types de diversification : 

Diversification d’actifs : Répartissez vos investissements entre actions, obligations, biens immobiliers, matières premières, et autres classes d’actifs. Chaque classe a ses propres caractéristiques de risque et de rendement.

Diversification géographique : Investissez dans des marchés internationaux. La diversification géographique permet de réduire le risque lié à la performance d’un seul marché.

Diversification sectorielle : Répartissez vos investissements dans différents secteurs de l’économie. Ainsi, les performances de certains secteurs peuvent compenser les pertes d’autres secteurs.

Diversification des styles de gestion : Choisissez des gestionnaires de fonds ou des stratégies d’investissement différents. Certains gestionnaires se spécialisent dans la croissance, tandis que d’autres se concentrent sur la valeur.

Diversification temporelle : Investissez régulièrement au fil du temps. Cette approche, connue sous le nom de « moyenne des coûts en capital », permet de lisser les fluctuations du marché.

Il n’est jamais inutile de rappeler le célèbre adage “Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier”. La diversification permet de se prémunir des différentes baisses de marché.

Comment appréhender les risques et les rendements dans la gestion de patrimoine ?

La gestion de patrimoine implique un équilibrage entre la minimisation des risques et la maximisation des rendements. C’est une étape essentielle pour assurer la pérennité de vos actifs.

Il est important de comprendre la relation entre risque et rendement.  En général, des investissements plus risqués ont le potentiel de générer des rendements plus élevés, mais ils comportent également un risque accru de perte. Des investissements moins risqués ont tendance à offrir des rendements plus stables mais plus modestes.

Pour minimiser les risques

Déterminez votre tolérance au risque : celle ci est personnelle et dépend de facteurs tels que votre âge, votre situation financière, vos objectifs et votre appétence pour le risque. Un investisseur plus jeune peut être disposé à prendre plus de risques, tandis qu’une personne proche de la retraite a tendance à vouloir préférer la stabilité.

Exemple

Prenons l’exemple de Célia, une investisseuse de 35 ans. Elle a une tolérance au risque élevée car elle a un horizon de placement à long terme. Elle peut donc envisager des investissements plus orientés vers les actions pour viser des rendements plus élevés, en sachant et en acceptant que son portefeuille peut subir des fluctuations temporaires.

Diversifiez votre portefeuille et répartissez vos investissements sur différents types d’actifs, vous pourrez atténuer l’impact d’une mauvaise performance dans une seule catégorie. Évitez de prendre des risques excessifs, Un autre prérequis est de s’assurer de toujours disposer d’un fonds d’urgence en cas de besoin imprévu.

Pour maximiser les rendements, investissez de manière stratégique en fonction de vos objectifs financiers. Le temps est votre allié Les investissements à long terme, comme les actions, ont tendance à offrir de meilleurs rendements. Cependant, n’oubliez pas que des rendements plus élevés sont souvent associés à un risque accru.

Un conseiller financier peut vous aider à élaborer une stratégie qui tient compte de ces facteurs pour atteindre un équilibre optimal entre la réduction des risques et la maximisation des rendements.

Evitez aussi le fameux FOMO (Fear Of Missing Out) et plus globalement les décisions émotionnelles, l’investissement est une affaire de raison !

Colbr Private Office

Chez Colbr, nous sommes conscients que le terme “gestion de patrimoine” reste flou voire connoté aux yeux de beaucoup de gens.

C’est pourquoi nous avons mis en place le Private Office. 

Colbr Private Office, c’est notre service d’accompagnement pour optimiser votre patrimoine, de manière simple, efficace et digitale.

De quoi s’agit-il ?

01

D’abord, rencontrez l’un de nos Wealth Advisors pour définir à ses côtés vos objectifs d’investissement au regard de vos projets.

02

Ensuite, nous analysons toutes les pistes d’optimisation pour votre patrimoine sous les angles fiscaux, économiques et juridiques.

03

Enfin, nous bâtissons ensemble votre stratégie d’investissement avec les meilleurs placements du marché.

Sur votre espace membre Colbr, vous pourrez ainsi : 

  • suivre en direct la mise en place et l’évolution de cette stratégie. 
  • contacter votre conseiller dédié en cas de question 
  • avoir une vision d’ensemble claire de vos finances et de vos investissements en cours
  • découvrir les nouvelles offres que nous ajouterons au fil du temps.

Si vous avez un potentiel de placement supérieur à 50 000€, bénéficiez gratuitement des services personnalisés de Colbr Private Office. 

Comment établir une stratégie de succession pour transmettre mon patrimoine à mes héritiers ?

L’établissement d’une stratégie de succession est une étape cruciale de la gestion de patrimoine. Elle garantit que votre patrimoine sera transmis de manière efficace et conformément à vos souhaits, tout en minimisant les impôts. Voici comment vous pouvez aborder cette question :

 

  1. Faites l’inventaire : commencez par dresser la liste de tous vos actifs, biens immobiliers, investissements, comptes bancaires, polices d’assurance, et passifs. Cela vous aidera à avoir une vue d’ensemble.

 

  1. Choisissez vos bénéficiaires : décidez qui recevra vos actifs. Vous pouvez désigner des bénéficiaires pour des comptes spécifiques, comme une assurance vie ou un compte de retraite. Pour d’autres biens, vous pouvez rédiger un testament pour préciser vos souhaits.

 

  1. Minimisez les impôts : La planification successorale peut réduire les impôts sur l’héritage. Explorez des stratégies telles que les dons annuels en franchise d’impôt, la création de trusts, et l’utilisation des abattements fiscaux en vigueur.

 

  1. Préparez un testament : comme évoqué plus haut, rédigez un testament détaillé indiquant comment vous souhaitez que vos biens soient distribués. 

 

  1. Créez un mandat de protection : à prévoir en cas d’incapacité. Désignez un tuteur financier et de soins de santé pour prendre des décisions en votre nom si vous devenez incapable de le faire.

 

  1. Informez vos héritiers : communiquez vos intentions à vos héritiers pour éviter les conflits familiaux. Expliquez les raisons derrière vos décisions pour une meilleure compréhension.

 

  1. Révisez régulièrement : votre situation financière peut évoluer. Il est important de revoir périodiquement votre plan de succession pour vous assurer qu’il est toujours à jour et adapté à vos besoins.

Exemple

Jean est agé de 55 ans et a deux enfants. A l’approche de la retraite et après avoir évalué son patrimoine, il veut s’assurer que ses enfants héritent de ses biens de manière équitable tout en minimisant les coûts fiscaux associés.

Il a décidé de consulter un avocat spécialisé en planification successorale et un conseiller financier pour l’aider à élaborer une stratégie solide. Avec leur aide, il a pris plusieurs mesures clés :

Testament : Jean a rédigé un testament détaillé dans lequel il a spécifié comment ses biens devraient être répartis entre ses deux enfants. Il a également désigné un exécuteur testamentaire, son frère cadet, chargé de veiller à ce que ses volontés soient respectées.

Fiducie successorale : Pour minimiser les droits de succession, Jean a créé une fiducie successorale. Il a transféré ses biens dans la fiducie et a nommé un fiduciaire pour gérer les actifs. Cela permettra à ses enfants de bénéficier d’une plus grande part de l’héritage, car les actifs placés dans la fiducie sont soumis à des taux d’imposition plus bas.

Note : la fiducie est un contrat par lequel une personne transfère tout ou partie des biens qu’elle possède à une autre personne, dans l’intérêt d’un bénéficiaire

Assurance-vie : Jean a souscrit une police d’assurance-vie importante. En cas de décès, les fonds seront versés directement à ses enfants, contournant ainsi les droits de succession. Cela garantit un héritage financier plus important pour ses enfants.

Dons annuels : Pour réduire encore davantage les droits de succession, Jean a décidé de faire des dons annuels à ses enfants. Les dons, jusqu’au seuil de 100 000€ par enfant sont généralement exonérés du droit de donation.

Il est important de noter que la stratégie de Jean est spécifique à sa situation personnelle. Les besoins en matière de planification successorale varient d’une personne à l’autre, c’est pourquoi il est essentiel de consulter des experts en la matière pour élaborer une stratégie adaptée à vos besoins et objectifs.

Pour aller plus loin sur la stratégie successorale, vous pouvez consulter notre article dédié ainsi que le site du gouvernement.

Quelles sont les options de placement à long terme pour assurer ma retraite ?

Assurer une retraite confortable nécessite une planification financière soignée et des investissements à long terme. Voici quelques options de placement à long terme pour préparer votre retraite :

Les comptes de retraite individuels (IRA) ou plans d’épargne retraite (PER) : Ces comptes offrent des avantages fiscaux significatifs. Les cotisations sont généralement déductibles d’impôts, et les gains sont défiscalisés jusqu’à la retraite. Les IRA et les PER vous permettent de constituer un capital retraite sur le long terme.

Les investissements en actions : Les actions ont le potentiel de croître considérablement sur le long terme. Investir dans un portefeuille diversifié d’actions peut constituer une stratégie efficace pour accumuler des actifs pour la retraite. Vous pouvez investir dans des actions individuelles, des fonds communs de placement ou des fonds indiciels.

L’immobilier locatif : Investir dans l’immobilier peut générer des revenus passifs à la retraite. Les loyers des propriétés locatives peuvent constituer une source de revenus stable. L’appréciation de la valeur des biens immobiliers au fil du temps peut également augmenter votre patrimoine.

Les obligations et les fonds obligataires : Les obligations offrent des rendements réguliers et sont considérées comme plus stables que les actions. Les investissements dans des obligations d’État ou des fonds obligataires peuvent constituer un moyen de générer un revenu fixe pour la retraite.

Les comptes d’épargne-retraite d’entreprise : Si votre employeur propose un régime de retraite d’entreprise, tel qu’un 401(k) aux États-Unis, profitez-en. Les contributions sont souvent assorties d’une correspondance de l’employeur, ce qui peut augmenter rapidement votre épargne-retraite.

Les produits d’assurance-retraite : Certains produits d’assurance, comme les rentes, peuvent fournir un revenu garanti à vie après la retraite. Ils offrent une sécurité financière, mais il est essentiel de comprendre les frais associés à ces produits.

Il est important de commencer à investir pour la retraite dès que possible, car les investissements à long terme ont plus de temps pour croître. Diversifiez votre portefeuille pour réduire les risques, et consultez un conseiller financier pour élaborer une stratégie de placement adaptée à vos objectifs de retraite.

Comment optimiser ma fiscalité dans la gestion de patrimoine ?

L’optimisation de la fiscalité est un aspect essentiel de la gestion de patrimoine. Une planification fiscale efficace peut vous permettre de maximiser vos revenus et de réduire vos obligations fiscales. Voici quelques stratégies pour optimiser votre fiscalité :

 

  • Utilisez les enveloppes fiscalement avantageuses : Dans de nombreux pays, il existe des comptes et enveloppes d’investissement spécifiques, tels que les comptes d’épargne-retraite ou les enveloppes fiscales. Ces comptes offrent des avantages fiscaux, tels que des déductions fiscales ou des gains défiscalisés. Maximisez l’utilisation de ces comptes pour réduire votre fardeau fiscal.

 

  • Investissez à long terme : Les gains à long terme sont généralement soumis à un taux d’imposition plus bas que les gains à court terme. Gardez vos investissements pendant de longues périodes pour bénéficier de taux d’imposition plus favorables.

 

  • Diversifiez vos sources de revenus : Les différentes sources de revenus peuvent être soumises à des taux d’imposition différents. En diversifiant vos revenus entre des sources telles que des salaires, des dividendes, des intérêts et des gains en capital, vous pouvez réduire votre exposition à des taux d’imposition élevés.

 

  • Planifiez vos dons et héritages : Les dons caritatifs et les transmissions d’héritage peuvent être optimisés du point de vue fiscal. Planifiez ces transactions pour maximiser les avantages fiscaux, tels que les déductions fiscales pour les dons ou les abattements fiscaux sur les successions.

L’optimisation fiscale est une démarche légale visant à minimiser vos obligations fiscales. Cependant, il est essentiel de respecter un certain nombre de lois fiscales en vigueur. C’est pourquoi il est toujours bon d’en parler avec un expert.

Lucas Dupuy

colbr lucas

Communication Manager

Sur la même thématique
Comment bien piloter mon PEA ?
Le PEA en gestion pilotée

Lorsqu’il s’agit d’investir et de faire fructifier son capital, le choix du véhicule d’investissement est, assez logiquement, essentiel. Parmi les options disponibles sur le marché,

Lire la suite

La newsletter que votre banquier n'enverra jamais

Inscrivez-vous à la Lettre mensuelle de Colbr et bénéficiez chaque mois :

Les champs indiqués par un astérisque (*) sont obligatoires

Accédez
exceptionnellement
à des parts sponsor de SCPI
à partir de 1 000 €*
grâce au
nouveau partenariat de Colbr.

Bénéficiez de
50% de réduction sur les frais immédiatement.

Lancement
à partir du lundi 22 Avril 2024.

Rendez-vous sur
app.colbr.co ou colbr.co.

*Offre concernant le lancement d’une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) européenne et diversifiée de rendement, soumise à l’approbation de son agrément AMF au plus tard le 30/06/2024.

Colbr - La 1ère plateforme d’investissement globale & 100% digitale pour suivre et développer ton patrimoine efficacement !